Posts tagged ‘chronique’

27/11/2014

VITTERBO DANS L’ABCDR DU SON

Sincèrement heureux de me voir interviewé par l’Abcdr du Son. Merci à eux – et surtout à Greg – pour leur curiosité et persévérance ! Bonne lecture, click the pic & enjoy !

cover_abcdr

Joe Vitterbo Bestiaire - Frog

Publicités
12/05/2013

2020, A Space Industry – Interview

Hello,

je reviens du futur, j’étais parti répondre aux questions d’URBAN CULTURE MAGAZINE !

logo

Merci beaucoup à eux ! Bonne lecture…

 

26/12/2012

VITTERBO vs GURU :: BEHOLD REMIX !

Hello

nouveau remix, cette fois d’un titre de GURU (MC – regretté- de Gangstarr) intitulé BEHOLD, sorti en 2001 sur un  Ep de J-Love & Ric Nice, mais a priori resté assez rare pour des histoires de bizness…
Toujours juste pour le fun et 100% home-made.Enjoy !

vitterbo vs guru behold remix cover

J’attends vos avis si ça vous tente..

::::

A part ça, le webzine SKETCH UR LIFE a eu la bonne idée de proposer SOMETIMES YOU HAVE TO STICK WITH THE OLD SCHOOL WAYS comme « son du jour » à ses lecteurs. Et de parler de l’album en ces termes :

« En écoutant cet album, t’as l’impression de traîner dans les bas-fonds d’une ville en noir et blanc, de croiser un gangster qui gère un flic corrompu au fond d’une impasse pluvieuse, puis te caler dans un club feutré prendre un bon verre de scotch pur. So good. »

Merci à eux, merci à vous, à suivre… Bye !

:

:

20/11/2012

WHERE’S MY GHETTOBLASTER ???

Hello…

Ci dessous une nouvelle chronique de l’album, cette fois sur SOUND CULTUR’ALL.

« (…) Le genre d’artiste que tu écoutes en te disant qu’il est anormal que tu ne l’aies pas écouté avant ! (…) Un mec multipass qui nous offre un Hip Hop expérimental divin. 46 minutes 44 secondes dont on ne se lasse pas. C’est presque trop court. Comme une histoire, que l’on réclame encore et encore quand on est gosse. Du scratch, des instruments, de la basse… Il ne manque que le gros poste radio au coin d’une rue pour dealer ce fabuleux opus ! »

Merci !

album-photo-03

03/11/2012

CHRONIQUES #04

Hello,

deux nouvelles chroniques pour SOMETIMES YOU HAVE TO STICK WITH THE OLD SCHOOL WAYS

La première est signée par Fab’, du WEBZINE APATHIE.

La seconde est de Terence O, en ligne sur CRAZYSONGZOu juste là :

« Amateur de Hip-Hop instrumental c’est noël avant l’heure. C’est en ouvrant nonchalamment la boite mail de CrazySongz que je découvre Joe Vitterbo.Un frenchie se définissant comme « un touche à tout mais expert en rien » et sa beat-tape : Sometimes You Have to Stick With the Old School Ways. Un nom à rallonge pour une générosité à l’image du titre de l’opus. 23 pistes sentant bon le chill et les références aux sacro saintes bases du Hip-Hop des années 90 et à la bonne vieille funk 70’s. Le genre de son à écouter de bon matin ou après le boulot. Véritable bouffée d’air frais par son utilisation du sample ingénieuse et son scratch irrésistible. La beat tape de Joe Vitterbo est capable de réduire le taux de suicide à France Telecom de 50 %. Une drogue douce qu’on serait idiot d’ignorer. Fut une époque je devais me déplacer dans toutes les petites boutiques parisiennes pour choper des pépites. Aujourd’hui, c’est la pépite qui vient me choper. #Bonheur »
Merci à eux.
L’album est toujours disponible, en physique ou digital. Par exemple via le site de 1DRA, ou envoyez moi un mail…

17/10/2012

LA CONVERSATION

Hello,

j’ai eu le plaisir d’entretenir une « CONVERSATION » virtuelle avec Sébastien Charlot pour MAELSTRÖM MAG, la voilà en ligne :

Merci à lui !

 

07/10/2012

QUEBEC TERRE D’ACCUEIL

Hey !

« Guess Who’s Back ! », extrait de l’album diffusé sur les ondes Montréalaises, c’est cette fois sur CIBL, dans l’émission « Electrons Libres » que ça se passe.

SOMETIMES YOU HAVE TO STICK WITH THE OLD SCHOOL WAYS est par ailleurs rentré en playlist en France sur Sol Fm (Oullins/Lyon) et sur Radio Campus Montpellier.

Merci à eux !

(N’oubliez pas non plus que la version CD de l’album 1989 des amis de GRAN KINO sort ce 08 octobre. Et vous auriez tort de ne pas y poser une oreille curieuse.)

 

28/09/2012

MOWNO, BUSK MAG & MISTER BUKOWSKI EN PARLENT

Hello

SOMETIMES YOU HAVE TO STICK WITH THE OLD SCHOOL WAYS bénéficie d’un focus au « rayon découvertes » de MOWNO et sur BUSK MAG. Another Whisky For Mister Bukowski parle lui d’ « un son old school, un truc qui sent la classe et qui va te faire passer une bonne journée. »

Merci à eux !

13/09/2012

CHRONIQUE #02

Le site du collectif BROKATOF vient de chroniquer mon nouvel album :

« Joe Vitterbo est un artiste complet (…) A la fois compositeur, producteur, graphiste et photographe, les créations qu’il donne à voir et à écouter sur son site internet forment un univers bien cohérent (…) 23 plages musicales (dont plusieurs intermèdes), qualifiées d’Hip Hop instrumental, qui réussissent à nous faire traverser un univers urbain, sombre et poisseux ou se mêlent habilement samples très funky 70′s, rythmiques et scratches Trip Hop plus ancrées milieu des 90′s. 46 minutes et 44 secondes d’un patchwork musical (…) flirtant avec certaines des meilleures productions de DJ CamDJ Shadow, du projet collectif UNKLE, ou même par moment des Beastie Boys. »

Merci à eux !

album vitterbo

12/09/2012

CHRONIQUE #01

Hello,

SOMETIMES YOU HAVE TO STICK WITH THE OLD SCHOOL WAYS est chroniqué sur le site de l’Artiisant prod :

« Il nous avait laissé sur un « Blind » en 2006, pièces expérimentales, bidouillées de bric et de broc et lorgnant du côté obscur de la force, revoilà le Vitterbo à ses presques premières amours : le hip hop (…) Le garçon s’est attelé non sans plaisir à la réalisation complète (musique, visuel, sérigraphie etc) d’un album plein, riche et inspiré. 23 titres mâtures où l’on retrouve sa patte de bricoleur musical qui pioche allègrement dans les plus beaux spots à champignons. Pas si éloigné de son « 7 1/2 tries » de 2004 mais beaucoup plus groove et moins froid, un peu plus jazzy et un peu moins électro sur le feeling global, il a apporté une densité à ses arrangements tout en réduisant la durée des morceaux (de 1 à 3 minutes), en gros il a gagné en efficacité et en production (…) Pour le reste il faut noter le travail graphique avec une sérigraphie « maison », une approche pleine de légèreté appréciable, notamment le choix des titres (« Maybe you’re too young to dance on this kind of groove ») et évidemment le titre de l’album… »